Acide Ici > paradigme

Tous les articles tagué paradigme

Inné, acquis… ou pragmatisme ?

Débat impossible

Débat impossible…

Voici un petit combat de boxe sociale assez courant, voire récurrent. Il n’a aucun intérêt au premier degré, mais au second, vous pourrez lire beaucoup de choses sur ses participants… Si vous descendez du ring(1) !

A ma gauche, Marcel, innéiste forcené(2), un bête de débat de machine à café, a déjà exercé au bar des sports durant les vacances. Pour lui, les êtres sont prédestinés à leurs réussites et échecs. Il vote à droite, ne pratique diverses activités que si des signes lui montrent immédiatement qu’il est « bon », et classe d’ailleurs les âmes en deux catégories : les « bons » et les « mauvais ». Il regarde les choses avec un certain fatalisme et ne croit guère à la notion de progrès. Surtout chez les mauvais. Pour Marcel, on ne progresse pas, on révèle simplement ce qui était déjà là. Peu de choses peuvent empêcher les bons d’être bons ni tracter les mauvais vers le moins mauvais. Le hasard fait généralement que Marcel est bon, néanmoins, bien qu’en général il admette quelques personnes sur terre comme étant meilleures que lui(3).

A ma droite, Jules, « acquiiste »(4) en intra-veineuse, bien-pensant et moralisateur. Pour lui, n’importe qui peut tout apprendre, et si vous ne courrez pas le 100 mètres en 9 secondes 54 tout en calculant la section efficace de diffusion positron-positron au troisième ordre de correction radiative, c’est que vous ne vous êtes pas assez entraîné. Son cœur bat à gauche(5). Partant du principe que si l’on élève ensemble un humain et un ver de terre ils arriveront au même point, il pardonne tout à tout le monde car estime que les gens n’étant que le produit de leur histoire, il ne sont pas vraiment dotés de libre arbitre (Jules excepté, tout de même.)

Lire la suite de cet article

Ca ira mieux demain – le Grand Secret de la procrastination

Remettre au lendemain...

Demain sera un autre jour…

Non, ne me dites pas que vous ne l’avez jamais fait, je ne vous croirai pas. « Ne jamais remettre au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même » est gravé en lettres de feu au dessus de votre lit ? Vous ne pouvez pas vous remémorer une seule action – aisée, par dessus le marché – que vous auriez repoussée aux calendes grecques(1) contre toute analyse rationnelle pouvant émaner de vous-même, votre meilleur ami, votre grand-mère ou du chat du plombier ? Ah, bon, j’aime mieux ça. Bien, aujourd’hui, je voudrais travailler un peu, non pas à vous marteler un bien-pensant « oh là là attention faites bien la liste de ce que vous avez à faire et ne vous couchez pas sans l’avoir fait » qui n’apporte pas grand-chose à grand-monde (enfin, je l’écrirai peut-être un jour, mais alors ce sera mieux dit que ça :-) ), mais à analyser la cause du phénomène. Enfin, une cause qui selon moi est à la base de 90 % des « actes de procrastination »(2).

Démarrons sans ambages par la réponse au grand pourquoi. Sans la moindre once de modestie,  je vais honteusement procéder à une auto-citation :

Lire la suite de cet article

© 2021 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.