Acide Ici > Chroniques acides > Vie intérieure > Les langues, c’est pas pour les nuls, ou 17 raisons d’aller causer aux étrangers

Les langues, c’est pas pour les nuls, ou 17 raisons d’aller causer aux étrangers

tour de babel par Brueghel

Kore wa Baberu no tawa desu – What ? I'm sorry, I don't understand

Comme disait Pierre Desproges, les étrangers sont nuls. Mais comme il l’a aussi dit dans un autre contexte, il faut bien vivre avec. J’ai toujours été très intéressé par l’apprentissage des langues, je me sens donc en complète cohérence en accueillant aujourd’hui Solal, l’énergique blogueur d’Astuces Langues, afin qu’il nous expliquent en quoi s’intéresser aux parlers étranges et incompréhensibles peut avoir un quelconque intérêt.

 

Solal est un passionné qui partage régulièrement ses trucs et méthodes pour apprendre les langues étrangères plus efficacement sur son blog. Après l’anglais et l’allemand et le japonais, il s’est lancé un nouveau défi: apprendre l’espagnol en 6 mois et quasi gratuitement. Je lui laisse à présent la parole.

Le maître des lieux s’efforce ici de vous donner les clés d’une vie moins conne et je me suis dit qu’il serait de bon ton d’aider à compléter le trousseau.

Regardons un peu les thèmes abordés ici…avoir l’air intelligent, avoir une vie (ou même mieux, une vie pas comme les autres), gagner plus d’argent, mieux vivre avec son corps. Autant de thèmes qui s’accordent parfaitement avec…l’apprentissage des langues étrangères!

Je sens que je vous ai un peu perdu là. Pourquoi les langues étrangères? Très bonne question, je me remercie de l’avoir posée (oui, c’est plus facile quand on fait les questions et les réponses). Je vous ai préparé une liste des meilleures raisons d’apprendre une langue étrangère pour vous motiver un peu. Et comme je trouvais que les listes à compte rond faisaient trop cliché, je vous en ai trouvé 17.

J’aurais pu faire une bête liste brut de décoffrage mais à la place, je vais l’organiser autour des leitmotivs d’Acideici.

 

Avoir l’air intelligent (ou l’être tout court):

 

  • Parler une langue, c’est accéder à sa culture de manière directe. Quel bonheur de lire ses auteurs favoris dans le texte, sans passer pas une traduction, qui dénature toujours un peu. Sans parler des milliers de livres qui ne seront jamais traduits en français, ne vous laissez plus dicter vos choix de lecture par les impératifs économiques des éditeurs! Et bien sûr cet accès à la culture ne s’arrête pas aux livres. Des librettos d’opéra à l’humour et tous ses gags intraduisibles, ouvrez vous de nouvelles perspectives!

 

  • Les gens parlant plusieurs langues sont généralement considérés comme plus intelligents qu’ils ne le sont vraiment. Vous passez pour quelqu’un de cultivé, ouvert d’esprit et ayant roulé sa bosse.

 

  • Citer Confucius ou Nietzsche dans le texte dans les diners de famille est un bon moyen de claquer le bec à votre belle mère et ça, ça n’a pas de prix.

Avoir une vie:

 

  • Parler plusieurs langues facilite le contact et multiplie les occasions de socialiser. D’abord c’est un très bon sujet de conversation (« Ah tu parles tamoul! Tu as vécu en Tamoulie? », etc) qui permet de créer du lien rapidement. Que vous suscitiez la connivence (la personne parle la même langue que vous) ou l’admiration (elle aimerait bien parler aussi bien que vous), cela vous rend plus intéressant. En amitié comme en séduction, ça ne peut que jouer en votre faveur. Sans compter que vous marquez des points auprès des natifs, qui sont toujours enthousiasmés par vos efforts pour apprendre la langue (surtout si elle est réputée difficile).

Avoir une vie pas comme les autres:

 

  • Et si vous arrêtiez de visiter les pays comme si c’était des parcs d’attraction? Rendez vous les voyages plus intéressants en communiquant directement avec les locaux dans leur langue (vous aimez vous, quand des touristes vous adressent directement la parole en anglais dans la rue?). Vous pouvez ainsi vous informer sur la situation actuelle du pays mais aussi sur les bons plans qui ne sont pas dans les guides. Pensez aussi que le stress est considérablement réduit, ce ne sont que des exemples mais le personnel hospitalier ou les forces de l’ordre ne sont pas toujours bilingue anglais (pour ne pas dire jamais).

 

  • Dans le même ordre, si vous n’êtes pas sur place, ne vous contentez pas des infos sur ces pays racontées par TF1 ou LCI. Allez prendre l’info directement à la source, les journalistes locaux seront toujours mieux informés et plus à même de comprendre les enjeux qu’un correspondant local.

 

  • Le contact avec une langue étrangère, surtout non indo-européenne, va probablement vous bousculer un peu dans vos schémas de pensée francophones. Parce que ce n’est pas parce qu’on a utilisé les mêmes mots qu’on a transmis la même idée. Imaginez qu’en japonais si vous traduisez texto « je n’ai pas besoin de t’expliquer » ça veut dire « ce ne sont pas tes affaires » et pas du tout « tu es déjà au courant ». De même on ne dit pas « serait super si tu faisais ça pour moi » mais « me réjouirais si » ce qui rend la formulation autrement plus personnelle.

 

  • Pouvoir parler en public de choses privées ou dénigrer un peu (allez avouez, on l’a tous fait) sans pouvoir être compris, ça ne vous a jamais fait rêver? Attention quand même, parfois on a des surprises (c’est du vécu).

Gagner plus d’argent:

 

  • Une langue étrangère vous permet d’aller étudier dans les pays où cette langue est parlée. Dans certaines branches, il vaut mieux que ça ne manque pas sur le CV. On en vient donc naturellement au point suivant:

 

  • Améliorez vos perspectives de carrières. Une langue commune comme l’anglais ou l’espagnol est souvent obligatoire pour accéder aux postes intéressants. A l’inverse, une langue rare va faire le vide autour de vous niveau concurrence pour des postes où cette langue est spécifiquement requise. L’allemand en est un bon exemple alors que ce pays est notre premier partenaire économique. A ceux qui me répondront que les allemands parlent bien anglais, je vous rappellerai la fameuse formule d’Helmut Kohl « Si vous voulez nous acheter quelque chose l’anglais ira très bien, si vous voulez nous en vendre par contre… ». A méditer donc.

 

  • Les meilleures ressources sur la plupart des sujets sont publiées dans des langues étrangères sans être traduites (recherche, magazines spécialisés). C’est donc nécessaire si vous voulez rester à la pointe dans votre domaine (médecine, marketing, etc), cela dit l’anglais vous donnera accès à la plupart desdites ressources.

 

  • On peut gagner de l’argent ou en économiser. Comprendre les autochtones, c’est aussi ne plus laisser de pourboires inutilement à un serveur ou un chauffeur de taxi qui vient de vous traiter d’enculé de touriste avec un grand sourire.

Mieux vivre avec son corps:

 

  • Les langues étrangères sollicitent votre mémoire et forcent votre cerveau à des tours de passe passe mentaux qui développe les connexions dans votre cerveau et sa plasticité. Cela permet notamment de s’adapter plus vite à de nouvelles situations.

 

  • En parlant de plasticité du cerveau, des récentes recherches ont montré que les personnes parlant plusieurs langues sont moins touchées par les maladies dégénératives du cerveau comme Alzheimer. Dites vous que vous investissez donc ce temps dans votre capital santé.

 

  • De plus cette fameuse plasticité (que je vous ressors à toute les sauces) a un autre avantage non négligeable: elle se rentabilise de manière exponentielle. Apprenez une langue et vous apprendrez plus facilement par la suite, que ce soit d’autres langues, la musique ou le macramé bulgare.

 

  • Faites vous du bien à l’ego. Je sais que c’est mal vu de dire ce genre de choses mais de temps en temps se faire un peu lustrer le poil à peu de frais par les compliments des autres, ça ne fait pas de mal et ça libère même des endorphines bonnes contre le stress et les radicaux libres.

 

Et enfin pour finir, vous pourriez bien trouver ça fun, alors lancez vous!Solal d'Astuces Langues

6 commentaires

  1. Déja presque 9 mois que je suis en Australie et je peux vous dire que ça aide pour apprendre une langue que de plonger dans le pays et d’y rester au moins 6 mois. Prochain étape : apprendre la langue espagnole.

    • Matt dit :

      Je me permets de répondre à la place de Solal : l’immersion, c’est ce grâce auquel on a appris notre première langue, et si la recette marche si bien une fois, il serait surprenant qu’elle rate la seconde… bravo pour cette belle expérience ! N’oublie pas de nous en reparler lorsque tu seras aussi hispanophone… :)

  2. Jérémy dit :

    J’apprends le suédois tout seul dans mon coin depuis quelque mois maintenant (enfin, à l’aide d’une méthode assimil, j’avoue !), et je dois dire que c’est assez kiffant de se rendre sur le Vie De Merde suédois et de comprendre une partie des anecdotes :)

    Apprendre une nouvelle langue c’est génial, la difficulté c’est de l’entretenir et d’avoir des gens avec qui pratiquer ! (et là, merci le couchsurfing et les échanges internationaux). 

    • Matt dit :

      Bonjour Jérémy,

      Comme je t’envie, toi qui peux te balader chez IKEA en devinant que glukemstosse désigne probablement un bureau d’angle, du fait d’un jeu de mot très fin entre glukensti et utemstosse ! 

      Sans rire, l’ouverture qu’apporte chaque nouvelle langue, même si l’on n’en a qu’une connaissance rudimentaire, est énorme. Et l’effet produit lorsqu’on fait l’effort de s’intéresser et de lancer trois mots d’une langue peu répandue à des « langue-peu-répandue-phones » est très surprenant. Les gens y sont très sensibles. Je l’ai encore testé récemment en adressant trois pauvres mots de russe à des ouvriers sur un chantier.

      Et puis, de nos jours, lire des sites de n’importe quelle langue, intervenir sur des forums et se procurer des audios et des vidéos dans la langue cible, c’est facile ! On peut même voir des films avec les sous-titres qu’on veut.

      Reste, comme tu le soulignes, la pratique orale, mais bon, on nous facilite les choses. 

  3. Optimum! Sic pergite. Novam linguam discere est optima methodus ad felicitatem adipiscendam.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2021 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.