Acide Ici > Chroniques acides > Vie intérieure > Blogging, motivations profondes et chipolata

Blogging, motivations profondes et chipolata

Vive le blogging

Bloggons, mes frères et mes soeurs

Aujourd’hui, je vous propose un article que j’ai publié en tant qu’invité sur Blogueur Pro, ayant pour thème de discourir sur les divers intérêts qu’on peut trouver à la tenue d’un blog, non pour tenter de devenir riche comme Crésus puis de conquérir le monde, mais simplement pour avancer sur le chemin qu’on s’est tracé. Une sorte de petit véhicule, quoi. Vous découvrirez cet article ici.

12 commentaires

  1. PEL dit :

    J’ai beaucoup apprécié ton billet sur les différentes raisons de devenir blogueur, et je partage vraiment ton point de vue ! J’ai commencé à bloguer il y a bientôt un an et c’est désormais une véritable passion, pour ces nombreuses raisons ! J’ai hâte de lire tes prochains articles :)

    • Matt dit :

      Merci beaucoup pour ton appréciation ! (Et merci de l’avoir postée ici en sus de blogueur pro : même s’il est naturel que les gens commentent à l’endroit où est publié l’article invité, ça fait rudement plaisir que quelques uns laissent un petit mot sur le blog d’où est originaire le billet…)

      Oui, le blogging est prenant. Alors que je me construits actuellement des projets aux enjeux bien plus importants, je tire une grande joie de voir que j’ai des visiteurs, des commentateurs, c’est un vrai moteur pour avancer. :-)

  2. Livret A dit :

    Le plus important de le blogging, au delà du fait d’avoir accompli quelque chose pour soi, est à mon avis de ne pas reprendre ce qui a été fait ailleurs. De plus en plus de blogs se lancent en reprenant des articles déjà crées ailleurs et n’ont plus de réel intérêt pour le lecteur.
    En tout cas, ton article invité est très intéressant, bonne continuation à toi Matt !

    • Matt dit :

      Non, ne me dis pas que la médiocrité serait courante sur cette planète ? Que les gens se mettraient à bloguer parce qu’il est dans l’ère du temps (ou du moins de l’année) de croire qu’on va être riche sans rien foutre parce qu’on sait installer WordPress ? Que tout le monde reprendrait des bouts de slogan de gourous amerloques sans les comprendre et encore moins les adapter à notre culture et les balancerait en vrac en pensant donner des leçons de développement personnel ou d’enrichissement ? Qu’ils diffuseraient par paquet de 56 les mêmes newsletter promouvant les même produits d’affiliation proposant à tout ceux qui n’ont pas fait d’école de commerce la parole sainte du nec plus ultra de la technologie de vente, incluant le sourire au client et l’écoute de son besoin ? Que cette mouvance de blogs naissants n’auraient aucune valeur ajoutée et ne seraient condamnés qu’à la disparition muette dans les remous d’un chaos dont ils n’auraient jamais dû sortir et qu’on pourrait s’en foutre ? Que leurs auteurs ne savent pas plus écrire que penser ?

       

      Non, je ne puis croire un traitre mot de tout cela. N’insiste pas.

       

      En tout cas, merci pour ton appréciation et tes encouragements, je m’enorgueilli d’avoir des commentateurs réguliers qui ont du recul. :)

  3. Catia95 dit :

    Tres bon article Matt et trés convaincant !si un raz de marée de nouveaux blogs arrivent prochainement sur la toile ,on saura qui en est le responsable ;)

    Ps= j’aime beaucoup ton style d’écriture,non non je ne suis pas une vil flatteuse,je suis sincére ;) A+

  4. Matt dit :

    Merci, mais par pitié, ne projette pas sur moi la responsabilité d’une nouvelle vague de blogs nous saturant d’informations non demandées, ce serait trop dur ! :-)

     

    NB : ta vile flatterie est acceptée. ;)

  5. Martin dit :

    J’apprécie cette critique récurrente, mais vraie, sur les analphabètes qui pullulent sur de nombreux blogs, en premier lieu sur Skyblog, mais pas seulement. Ces personnes qui se permettent de me prendre de haut, en me posant une question par e-mail sans même un « bonjour » ou un « cordialement » en fin d’article…
    Je suis d’accord que le blogging doit être avant tout un plaisir, et permet de progresser car bloguer, tout comme enseigner, oblige à prendre du recul sur sa pensée pour pouvoir expliquer, favorise une discussion fertile avec des contradicteurs…
    Pour le point 7, tout à fait d’accord. C’est pour cela que j’ai indiqué sur facebook que je finissais d’écrire mon roman en 2010, que j’indique avoir écrit un ebook. De manière à me forcer, pour garder ma crédibilité, à tenir mes engagements…
    Enfin, j’ajouterai les rencontres que permettent le blogging. J’ai déjà rencontré une nana avec un de mes sites, un français dans ma ville aux USA grâce à mon blog sur les USA… sans compter la fierté et la curiosité que j’inspire en indiquant à mes amis gagner ma vie sur le web…
    A bientôt et j’attends tes prochains bons article avec impatience (un peu plus acide j’espère)
     
     
    PS: Pour la vague de blogs, je suis d’accord avec toi. J’ai toujours voulu avoir ma touche personnelle la dedans, que pense tu des articles en terme de valeur ajoutée?

    • Matt dit :

      Oui, le bloging permet des rencontres de gens avec qui tu as des choses à partager… Mais j’effleure le sujet dans l’article, non ? ;-)

      « L’auto-pression » que tu t’es mise avec la rédaction de ton bouquin était une des très bonne manière d’utiliser la vitrine publique que tu t’es créée, et d’ailleurs ça a fonctionné.

      Tes articles sont issus d’une réflexion et non un énième repompage des bouquins amerloques que tout le monde promeut à l’aveuglette.

      Enfin, en effet, pour un article invité, j’ai un peu baissé l’acidité, mais je vais reprendre ma plume usuelle ! :)

  6. Jon dit :

    En fait en lisant ton article, je me suis dit : « Putain mec, t’es pas un blogueur »
    Clairement, je me retrouve pas dans tout ça. Moi je tiens inzehood pour le fun. On le voit à ma productivité délirante (20 billets en un an). C’est un défouloir.
    Pas du tout concerné par tout ce trip de blogueur pro, de développement personnel. C’est une très mauvaise façon de gagner sa vie ou de s’enrichir… surtout après avoir lu tout ce qu’on a lu. Comment appeler un blog un actif si toute la valeur repose sur celui qui le tient ?
    Je crois aussi que les gens confondent moyen et fin. Comme si être blogueur était une fin en soi.. ou le blog la finalité ..
     
     
     

    • Matt dit :

      A la base, en effet, comme son nom l’indique, un web log est un journal de bord que l’on tient sur internet. Je suis donc un affreux détourneur d’outil, puisque mon but est de publier du contenu et d’utiliser la magie 2.0 pour en obtenir des retours. Note que j’écris d’abord parce que j’aime ça.

      Je ne considère pas Acide Ici comme un moyen de m’enrichir directement (as-tu vu des bandeaux AdSense débiles sur ce site ? T’ai-je proposé le dernier produit pourri à la mode avec mon lien d’affiliation ?). Si je travaille très (très) fort sur l’indépendance financière actuellement, c’est sur bien d’autres leviers, comme tu peux t’en douter (et ça me prend tout mon temps libre ces temps-ci). Je me permets d’ailleurs de te faire remarquer que si j’ai écrit chez quelqu’un qui propose de devenir blogueur pro, le sujet de mon article était de recenser les raisons non financières qui m’amenaient à bloguer. Ce qui fait que pour moi, le bloging est une sorte de finalité.

      J’interprète donc cette incartade comme une vengeance du fait que je mette le dahoua sur ton blog. Tttt…. ;)

  7. C’est pas beau d’être jaloux des kikoolol blogs !

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2017 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.