Acide Ici > Chroniques acides > Le grand extérieur > Bouquiner > Améliorez votre pouvoir d’achat : chronique du livre

Améliorez votre pouvoir d’achat : chronique du livre

Améliorez votre pouvoir d'achatSur ce blog, il est rare que je vous propose des liens d’affiliations vers les produits de mes petits camarades. Ça n’est même jamais arrivé. Il semble qu’il y ait un commencement à tout ! :) J’ai choisi aujourd’hui (c’est çà dire nettement plus tard que le lancement de la chose, histoire de me « démarquer » du buzz) de vous parler de l’e-book sorti par Martin Kurt, mon sympathique collègue du blog Candix. Un livre au titre prometteur de « Améliorez votre pouvoir d’achat et faites vous plaisir« , c’est dire si le programme est alléchant ! :)

Tout d’abord, le bonhomme est-il un hurluberlu ? Hormis son activité sur son blog, il est intéressant de savoir que Martin a suivi une prépa HEC, est diplômé d’une école supérieure de commerce (spécialité finance et en e-commerce), puis a effectué un MBA aux USA. Les écoles n’ont rien d’obligatoires dans ma vision des choses, qui valorise largement l’autodidaxie, mais elles peuvent nous aider à identifier la qualification d’une personne un peu plus rapidement. Martin est selon moi quelqu’un possédant une bonne vision des mécanismes économiques. Il est de plus doublé d’une connaissance pratique dans la génération de revenus sur internet et d’une certaine débrouillardise sans la recherche de bons plans non ruineux.

Combien ça coûte ?

Garantie satisfait ou rembourséAllez hop, je vais d’emblée briser toutes les règles de base d’une lettre de vente (car je ne suis pas là pour vous prendre pour des gogos), on va commencer par le prix de la chose. Ce livre est proposé à 27 €. C’est peu ou beaucoup, selon votre vision des choses. Vous pouvez trouver que c’est beaucoup pour un e-book. Vous pouvez aussi estimer que ce genre de savoir vaut au moins autant que deux pizzas, deux tiramisus approximatif set un demi pichet de jus de navet dans un bouiboui douteux en bordure d’une nationale triste. C’est vous qui voyez si vous estimez que ce que ça peut vous apporter est supérieur ou inférieur à ça.

En même temps, Martin vous propose un remboursement intégral et sans discussion si vous deviez lui exprimer votre déception dans les 60 jours suivant votre achat. Le risque est donc assez circonscrit.

On a quoi pour ça ?

Alors, justement, regardons cela, sans concessions, comme promis. Le livre se découpe en deux parties : l’une consacrée au fait de gagner plus, l’autre à celui de dépenser moins. Jusqu’ici, la logique est implacable.

Gagner plus

La première partie s’attache à étudier la notion de travail, de patrimoine, et celle, tant à la mode dans la blogosphère, de revenus complémentaires. L’auteur ne se contente pas de nous asséner les traditionnelles vérités à la mode sur le travail. Enfin, si, pour commencer, mais il le fait à l’aide de démonstrations chiffrées, dont les chiffres sont eux-même sourcés. Ça fait du bien de ne pas être pris pour des andouilles. Il explore de manière assez intéressante la diversité de moyens existant pour changer cet état de fait (bref, gagner pus en travaillant moins), vis-à-vis de la formation, de l’acquisition de compétences rares, etc. Le tout émaillé de cas économiques concrets (en nous expliquant par exemple pourquoi les producteurs de café sont pauvres) qui donnent du corps aux thèses exposées.

L’étude des revenus du patrimoine expose les bases saines et fondamentales de cette composante primordiale de l’indépendance financière. Il donne une place assez importante dans son analyse à l’immobilier. Étant personnellement très impliqués dans ce domaine, ainsi que dans la bourse, j’ai tendance à trouver une partie des analyses présentées un peu simplistes. Mais si on pouvait tout trouver dans un seul livre, ce serait un sacré best-seller ; je suppose aussi que plus on avance dans un domaine, plus on trouve les bouquins de démarrage grossiers, sans que la nécessite pour tout un chacun d’entrer dans un domaine par la vulgarisation ne soit remise en cause. Toujours est-il que le savoir exposé ici constitue une bonne base d démarrage, même s’il y a un moment où il sera souhaitable d’aller au delà selon moi.

Martin aborde également (trop ?) rapidement un de ses domaines de compétences reconnus : la génération de revenus sur internet. Plus une foultitudes de petits plans qui ont au minimum la grande vertu d’ouvrir l’esprit à moult solutions alternatives. Et ça, c’est toujours très bon. En prime, un certain nombre de ces plans semblent très intéressants.

Dépenser moins

La seconde partie s’attache à vous proposer la maîtrise de vos finances. Hormis les traditionnels et gentillets conseils du type « faites vos comptes », il propose des approches parfois originales (l’emploi du lean six sigma dans son propos le démarque par exemple de la concurrence), puis vous propose une kyrielle d’astuces petites et grandes, pour diminuer vos dépenses à train de vie plus ou moins équivalent. Les comparaisons du prix des choses à votre salaire horaire « réel », celui de présenter le rapport [gain financier / perte en temps] d’un changement de style de conduite et de le comparer au salaire horaire d’un PDG, tous ces exercices vous amenant à changer votre manière de voir les choses sont très intéressants pour ouvrir les chakras, si j’ose dire.

Par ailleurs, certaines idées, comme celle suggérant la construction d’une maison pour trois euros six cents (je ne sais pas traduire « trois francs six sous » en post-2002), exposée depuis un cas réel, pourraient même générer des vocations chez certains lecteurs !

D’une manière globale, toutes les réflexions, loin d’être basiques, sur l’entraide (qui nous amènent un peu à chercher le meilleurs compromis entre le monde financier et une certaine forme de troc), sont vraiment excellentes (l’échange de services se pratique d’ailleurs à l’échelle des sociétés, par exemple en ce qui concerne les usages marketing de publicité contre stocks d’invendus, comme quoi il y a bien un truc à réfléchir).

Les moins de la dépense ?

Comme toute œuvre, la perfection n’étant pas de ce monde, on peut trouver à redire sur la matière présentée dans ce bouquin (et je ne suis pas du genre à mettre ça sous le tapis).

Primo, pour un bouquin consacré aux finances personnelles, le fait de ne pas traiter le concept d’optimisation fiscale est étrange. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit, c’est un domaine presque aussi vaste que l’Univers (je ne serais pas obligé d’aller consulter un avocat fiscaliste sinon), très spécialisé, et d’une validité temporelle réduite. Mais disons que quelques warning de plus sur le sujet auraient été assez logique, il me semble.

Secundo, l’auteur cède aux mêmes chants de sirènes que les 891253459134 autres blogueurs avant lui promouvant l’idée géniale et fort originale de gagner quelques euros et de les employer à aller vivre dans une contrée où l’on se nourrit pour trois cents par jours. Sans nier le moins du monde cette réalité, je trouve qu’elle est exprimée chez tout le monde de manière simpliste, c’est à dire uniquement à décharge. Il est toujours bon de chercher les moins tout autant que les plus dans une comparaison, je trouve. Donc oui, au Zutarkistan septentrional, on se nourrit pour que dalle et no se loge pour moins encore. Mais quelle y est l’espérance de vie moyenne ? Peut-on s’y soigner ? S’éduquer ? Quel y est le niveau de criminalité ? Risque-t-on (surtout avec une tronche un peu trop occidentale) de s’y faire enlever à chaque coin de rue ? Faut-il y graisser régulièrement la patte de chaque flic pour éviter de finir dans une taule encore moins sympa que les nôtres ? Élèverions-nous nos enfants là-bas si nous avions le choix ? Bref, tous les choix sont bons s’ils sont pris en connaissance de cause, je trouve.

Tertio, et ça résume aussi les points précédents, la vision financière de l’auteur est assez orientée par sa situation personnelle. Si vous avez 40 ou 50 ans, si vous êtes marié, si vous avez trois gosses, bref, si vous avez une vie très différente de celle de Martin aujourd’hui, alors certains conseils sur les petits jobs d’été, les vacances en backpacking et les courses alimentaires risquent de ne pas vous être adaptées (de même que les questions fiscales peuvent plus vous concerner, et que vous renâclerez à aller dormir avec votre famille dans une chambre à l’hygiène douteuse et manger des trucs soupçonnables tout en tremblant pour vos gosses sous prétexte qu’on ne vit que pour 2 $ par jour dans le pays).

Conclusion ?

Vous vous doutez bien que si je vous parle du livre, c’est que selon moi, ses qualités sont bien supérieures à ses défauts, exposés finalement en faible nombre. Sur le sujet des finances personnelles, c’est un livre que je vous recommande, et qui vaut bien plus que certains livres papiers que j’ai pu acheter (surtout ceux destinés à des américains surendettés  incapables de lâcher leur carte de crédit à la consommation une journée entière).

En prime à l’achat, Martin offre l’e-book « 15 conseils pour votre pouvoir d’achat » constituant une synthèse des ses 15 meilleurs articles sur le sujet. Le livre est agréable, bien présenté et très intéressant à lire.

Bref, si vous êtes intéressés, cliquez sur la couverture ci-dessous pour passer votre commande ! :)

Améliorez votre pouvoir d'achat

12 commentaires

  1. Herv2 dit :

    Ah ! Si je devais conseiller quelqu’un sur une des bonnes méthodes d’affiliation je lui ferai lire ton article !
    Etonnant j’ai lu jusqu’au bout sans zapper de ligne (paragraphe)
    ce qui est rare chez moi !!!
    BRAVO !

    Hervé

     

  2. Herv2 dit :

    L’honnêteté n’est elle pas un point cruciale ? ;-)

  3. Herv2 dit :

    Mais la réussite sur un gros coup n’est qu’éphémère…
    certains s’en rappellent encore ;)) 

  4. adam dit :

    C’est devenu un incontournable vu la crise. Il existe mille et une techniques pour dépenser moins. Il faut être ouvert aux bons plans :)  

  5. Roland dit :

    Si tu proposes un livre en affiliation, c’est que ce doit être du solide, j’intuite.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2019 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.