Acide Ici > Chroniques acides > Réalités politiques

Réalités politiques

Après avoir jeté un œil à la religion, examinons un autre sujet tabou – et Ô combien stérile en règle général : la politique. Cette chronique est en vidéo, et en la regardant, vous découvrirez :

  • Ce que devrait être en théorie la science politique
  • La différence – toujours masquée – entre les valeurs et les moyens d’action
  • Quelles sont les valeurs fondamentales de chacun des… trois camps
  • Pourquoi la gauche est un axe et la droite un plan (si, si)
  • Qui est la « vraie droite »
  • Ce que vient faire là-dedans Isaac Asimov…

Cela vaut bien quelques minutes.

 

4 commentaires

  1. Amelie dit :

    Super video Matt, mais j’ai une question pour toi :
    mais que fait la Science Politique alors? puisque tu dis que personne ne sait?

    • Matt dit :

      Merci pour tes encouragements !

      Comme je l’ai mentionné, je ne prétends pas que les gens de Science Po sont des guignols. Mais que la discipline manque de scientifiques. Ceci dit, vu à quel point le Big Data a le vent en poupe, cela devrait changer à un moment…

      La science politique a des racines extrêmement littéraires : elle a été fondée par Platon (la République), Aristote (la Politique), voire Cicéron (De la République), puis plus tard Machiavel (le Prince), et encore plus tard, chez nous, Montesquieu (De l’esprit des lois), Jean-Jacques Rousseau (Du contrat social) et Tocqueville (De la démocratie en Amérique), entre autres. Bref, on était plus sur la philosophie et l’histoire des idées (ce qui est très bien, hein, ce n’est pas ce que je veux dire) que sur une démarche scientifique. Après, tu me répondras que ce qu’on appelle science (« science moderne », parfois) a plus ou moins été fondé par Galilée fin du XVIème siècle – début du XVIIème, et que du coup il n’est guère étonnant que les textes antérieurs ne fasse pas usage de sa méthode et demeure dans un esprit plus lié au pré-cité Aristote. A la rigueur pourrait-on la qualifier alors d’herméneutique, plutôt dans son acceptation aristotélicienne (il ne nous lâchera pas, celui-là) : plutôt que d’une science humaine basée sur l’expérimentation et l’analyse de faits, on est plus dans l’interprétation de l’intention du peuple.

      D’une manière plus moderne, la « science politique » regroupe principalement (je n’ai pas fait Science Po, je suis donc certainement très approximatif) la théorie politique et l’histoire des idées, comme précédemment ; l’étude des institutions, constitutions, administrations, etc., ce en quoi elle se rapproche plus du droit (que l’on dénomme parfois « science juridique », avouons que c’est à en perdre son latin) ; les relations internationales ; et l’étude de l’opinion publique, du regroupement en partis et associations, des comportements électoraux, etc., bref, une branche très sociologique, qui pour le coup est donc potentiellement scientifique et même quantitative, avec des vraies stats et tout. :) N’oublions pas que la science politique est, de plus, par essence liée à une science très complexe, l’économie, ou science des échanges au sein d’une société. Oui, la notion de « politique » est plutôt polysémique, ce qui met bien le boxon, convenons-en.

      Ceci dit, ce que je vise dans la chronique, c’est une science qui, appuyée sur la psychologie, la sociologie, les neurosciences, les théories de la complexité et tout ce que tu voudras, permette la prédiction d’un certain nombre de paramètres, avec une certaine confiance, de l’entité que l’on entend diriger (au minimum la ville – du grec ancien politikos, où les notions de ville, de politique et de citoyen sont un peu mélangée, de par leur manière de gérer la ville, par exemple Athène – mais généralement franchement plus grand). Et ça, pour l’instant, cela demeure de la science-fiction ! :)
      Matt a posté dernièrement Chansons du grenier 4/7 : Et si

  2. AISDOP dit :

    En nous référant à votre analyse, il nous revient de droit de penser que le Développement est une Science appliquée, résultat de plusieurs approches et de Stratégies. Dans ce cas la politique qui emploi les résultats des autres sciences est au service de l’humain.
    http://aisdop-org.wifeo.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2017 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.