Acide Ici > Acide Business > Mon système éprouvé pour générer passivement 500 € par mois avec une simple vidéo

Mon système éprouvé pour générer passivement 500 € par mois avec une simple vidéo

Coup de pied au cul

Recevez gratuitement Le Manifeste pour l’accomplissement de votre vie

Argent facile

Je vous révèle une étude de cas présentant mon système éprouvé pour positionner rapidement une simple vidéo Youtube dans le top de Google et générer 500 € par mois en mode « pilote automatique ».

Enfin, pas moi. Mais c’est la promesse de la publicité que j’ai reçu aujourd’hui dans ma boîte aux lettres électronique. J’en ai reçu tant de ce genre que j’en ri fort… Une mail et une page de vente à rallonge, pétris de fautes d’orthographe et de français vous proposant un truc de rêve qui vaut 97 € maintenant alors qu’il pourrait facilement être vendu entre 297 € et 597 € (admirez la précision) – ce qui sera d’ailleurs bientôt le cas (297 ou 597 ? Faites-vous votre idée), mais comme c’est vous et que le vendeur vous trouve vraiment sympa, il vous refait encore une remise et vous le fourgue à 47€. Enfin, tant que dure la remise, remise décomptée grâce à une horloge à rebours offrant une jolie animation rouge qui attire l’œil en permanence et vous rappelle l’urgence qu’il y a pour vous à devenir riche. Notez que pour ma plus grande chance, bien que la page soit ouverte depuis 6 heures dans un onglet de mon navigateur, et que le décompte ait démarré vers les 2 jours et 2 heures, il ne semble avoir aucune velléité de passer sous la barre des 2 jours. Ouf, même si j’oublie de profiter de cette manne cette semaine, avec un peu de chance, les 50% (oui, oui, ne cherchez pas, de 97 à 47, ici, ça fait -50%…) seront toujours en vigueur la semaine prochaine, merci à la providence.

Et à quoi avez-vous droit pour ce prix-là ? A ce qu’on vous enseigne comment réaliser et placer en seulement 5 minutes une vidéo sur Youtube afin de générer des ventes d’un produit d’affiliation, méthode elle-même truffée des liens « directs » (entendez « d’affiliations » – notez que pour vous être agréable, je ne reproduis pas les fautes d’orthographes de l’argumentaire cité) vers les outils permettant de mettre en œuvre la technique, le tout représenté par un packaging virtuel tellement cheap que l’on a du mal à imaginer que son auteur ait gagné 3 ronds avec ses propres stratégies (sinon, il aurait investit plus que $5 sur Fiverr pour avoir sa jaquette). N’ayez crainte, il va en gagner, grâce aux dites stratégies. Pas en les appliquant. En les vendant.

Depuis que je traine un peu dans le « web business », je ne sais combien de fois j’ai vu ça. Et bien avant aussi. Et ça ne concerne pas uniquement ces pages de capture dans lesquelles on vous file le truc pour gagner à coup sûr dans des casinos en ligne en utilisant le coup éculé du doublement des mises à chaque perte (idée foireuse analysée depuis pas loin de trois siècles à présent), mais qui fonctionne uniquement si l’on passe par les liens affiliés contenus dans la page en question. Non, c’est bien plus large. On m’a contacté pour me rendre riche grâce aux paris sportifs à coup sûr ; un commercial à qui je ne décroche pas me persécute par téléphone depuis des semaines pour me rendre riche grâce à son compte Forex, tout en m’offrant une formation avec un trader, formation qui coûte pourtant 2900 €, rendez-vous compte. On m’a couru après pour me fourguer des options binaires, on m’a tanné pour que j’achète du Scellier, on m’a proposé des formations de black hat SEO (de 2000 à 5000 €… Non, il ne s’agit pas du tout de la personne dont parle le lien, par contre, qui est très honnête) pour que je crée facilement des réseaux de sites qui me génèreraient de confortables revenus de manière passive (avec d’ailleurs des promesses de garanties qui disparaissaient entre l’envoi du mail et la prise de contact réelle), bref, le monde entier veut mon bien, quitte à ce que ce soit malgré moi.

Mais je sais que nombre de personnes sont tombées, tombent et tomberont éternellement (enfin pas les mêmes à chaque fois, hein ! Mais le viviez se renouvelle en permanence depuis la nuit des temps) dans ce genre de panneau. Ceux qui avaient assisté à l’interview que j’avais donné en vidéo il y a peu sur le thème de l’indépendance financière m’ont déjà entendu en parler. J’ai même un jour croisé un pauvre bougre chômeur qui avait payé les yeux de la têtes des séries de programmes audio qu’il écoutait en boucle, programmes qui devaient lui enseigner à utiliser la loi de l’attraction pour demander à l’Univers la richesse. J’imagine que le concepteur du dit programme avait dû formuler la même demande au cosmos, et que c’est l’idée de la création des ces « formations » qu’il lui a envoyé en guise de réponse…

Vous, moi, les autres, l’ensemble des humains, ont des rêves, des envies (toutes ces choses qu’il ne faut en rien considérer comme des projets, attention !) qui forment, en théorie, le creuset dans lequel tout commercial digne de ce nom vient taper pour vous vendre sa camelote. C’est de bonne guerre. Surtout si, après avoir attiré votre attention mieux que ses petits camarades (soit parce qu’il vous a bien harponné, soit parce que ses collègues de la section marketing avaient suffisamment bien fait leur taf pour que vous soyez venu de vous-même), il vous propose un produit de qualité (à un tarif intelligent).

Mais j’ai une, une seule, simple, question à poser à tous les rêveurs qui veulent le but mais pas le chemin, qui veulent de gros muscles sans se fatiguer à soulever des poids, qui veulent être plus riches que les autres en en apportant encore moins qu’eux, aux hommes qui veulent des relations charnelles avec des milliers de femmes grâce à une formule magique sans se donner la peine de les séduire (et sans les payer…), aux femmes qui veulent mincir sans se fatiguer tout en se nourrissant d’assiettes complètes de frites-mayo, bref, à tous ceux qui veulent se faire du bien sans jamais se faire du mal (attention, c’était du Patricia Kaas : culturellement, on vient de passer une sacrée étape !). Dans le contexte de ce blog, j’ai presque honte de la poser, tellement elle est ici évidente et enfonce des portes ouvertes. Et pourtant, cette page fermée, combien sont tentés (moi compris, très probablement) de céder au rêve, au « et si la 32 763ème fois, c’était vrai », au chant des sirènes mortelles ? Je vais donc, quitte à me rendre légèrement ridicule du fait de sa trivialité, vous la poser, cette question.

Si vous aviez une technique vous permettant, à chaque fois que vous avez 5 minutes à perdre dans votre vie, de créer sans effort, ni connaissances, ni intelligence, un système vous assurant 500 € par mois de manière totalement passive, qu’en feriez-vous ? Vous le vendriez à tout le monde pour 47 € ?

Si oui, alors je suis plus qu’heureux de compter parmi mes lecteurs la réincarnation de sœur Emmanuelle.

15 commentaires

  1. Cecile dit :

    La réincarnation de soeur Emmanuelle, ce n’est pas moi, désolée ;-)

    Moi j’ai une autre question à te poser: comment tu apprends à apprécier le chemin? Finalement c’est le plus difficile dans tout non? Je voudrais jouer du violoncelle comme Rostro, mais est-ce que j’ai envie de passer les 10000 heures nécessaires pour y arriver à faire des gammes? Je demande ça sérieusement, parce que c’est quelque chose avec lequel j’ai toujours eu des problèmes, depuis que je suis toute petite (les maths c’est facile, faisons des maths, le violoncelle, j’aimerais bien, mais c’est dur… alors rêvons juste à la possibilité de bien jouer)…

    • Matt dit :

      Tu me déçois, Cécile, je pensais fortement à toi pour prendre la place de sœur E…

      Ça commence à faire un certain nombre de personnes qui me demandent les clés de la motivation… Il va falloir que je m’attaque sérieusement à traiter le sujet. C’est gros, mais ça se fait. :)

      Pour te répondre de manière courte, et spécifiquement à ce que tu demandes : j’apprécie le chemin, car quelque part, le but, c’est le chemin. Oui, je sais, dit comme ça, ça à l’air abscons, voire sans le abs-. Mais tant que tu te compares à Pierre, Paul ou même Jacques, tu ne peux pas apprécier la chose (or tu trouveras toujours meilleur que toi sur un sujet précis donné), et tu peux même te questionner sur les motivations qui te poussent à chercher à faire la dite chose en comparaison à truc ou machin. Que ce soit le violoncelle ou autre chose.

      D’ailleurs, ça aurait pu être pire. Imagine seulement que tu ambitionnes d’être riche (ce qui n’est guère un but en soi, mais passons) alors que tu pars de rien. Non seulement il va falloir cavaler pour rattraper Bill Gates, mais comment te sentiras-tu si tu te compares à Paris Hilton ou au fils d’un mec dont les grand-parents on découvert un jour que leurs terres regorgeaient de pétrole ?

      Si tu aimes la musique, alors tu apprécieras toutes les étapes de sa pratique, de la toute première note à la pièce la plus complexe que tu joueras un jour. Chaque progrès te nourrira et te donnera envie d’aller encore plus loin (en tout cas, c’est comme ça que je vis la musique, que j’ai d’ailleurs débutée plutôt tardivement, puisque j’avais presque 21 ans).

      Après, et il y a là encore un thème qui traîne au milieu de mes 80 brouillons depuis longtemps, il faut comprendre la nature de la progression, et la raison de ses manifestations par palier, sinon, on s’ouvre la porte à de belles frustrations.

      En tout cas, si « violoncelle comme Rostro » est un but lointain, il se découpe en bien des étapes, dont la première est « jouer du violoncelle » – et ce serait dommage de réduire ça à « faire 10 000 heures de gammes », ce qui est d’ailleurs un truc de zikos confirmé. Je ne connais pas ton niveau, mais que tu n’ai jamais touché l’instrument ou que tu en aies 10 ans dans les pattes, je suis certain qu’il y a plein de choses très jolies et gratifiantes à travailler de là où tu es avant les morceaux les plus virtuoses joués à la triple croche en tempo furioso.

      Allez hop, on s’y met, et avec le sourire !
      Matt a posté dernièrement Les 5 erreurs qui feront piétiner vos projets

  2. Roland dit :

    « Je vous révèle une étude de cas présentant mon système éprouvé pour positionner rapidement une simple vidéo Youtube dans le top de Google et générer 500 € par mois en mode « pilote automatique ».

    Enfin, pas moi. »
    Ouf ! Pendant deux secondes, tu m’as fait peur ^^ !

  3. hello Matt,
    Bien joué !
    Au titre j’ai pensé que tu avais basculé du côté obscur…
    Des gogos il y en a depuis que le monde est monde, simplement aujourd’hui ils sont plus faciles à joindre, c’est aussi ça la grande avancée technologique. ;-)
    Mais bon, tous ne sont pas à blâmer, parfois les techniques de manipulation sont telles qu’il faut être correctement armé pour résister et ce ne peut être le cas de tout le monde.

    • Matt dit :

      Hey David, heureux de te revoir ! :)

      « Bien joué !
      Au titre j’ai pensé que tu avais basculé du côté obscur… »
      Ahah, ça marche pour drainer du lecteur, la technique « titre digne de voici », non ? ;)

      En effet, plus on progresse, plus le fossé séparant les « savants » des non comprenant se creuse, et plus il faut s’assurer d’être du bon côté de la faille (pas forcément groupé avec les malhonnêtes pour autant). Tu fais bien de le souligner ! :)
      Matt a posté dernièrement Lettre à l’être, ou comment le développement devint personnel

  4. Roland dit :

    Comment fait-on pour afficher les smileys ?

  5. Jean-Louis dit :

    Bonjour Matt!

    Pourquoi ne vendrais-je pas ma méthode pour 47 EUR?
    Parce que ce n’est pas assez cher :-)

    Dans un premier temps, je la mettrais en place, histoire de prouver que ça marche sur moi.
    Ensuite, me connaissant, j’en ferai certainement profiter certains proches afin de prouver que ça marche sur d’autres… puis, pourquoi pas, la mettre en vente histoire d’exploser mes revenus?

    47 EUR, ce n’est peut-être (sans doute?) pas assez, il faudrait sérieusement réfléchir sur le prix, sur la facilité (ou non) de mettre la méthode en place, …
    … sachant qu’on a rarement rien pour rien.

  6. Jean-Louis dit :

    Bonjour Matt!

    Pourquoi ne vendrais-je pas ma méthode pour 47 EUR?
    Parce que ce n’est pas assez cher :-)

    Dans un premier temps, je la mettrais en place, histoire de prouver que ça marche sur moi.
    Ensuite, me connaissant, j’en ferai certainement profiter certains proches afin de prouver que ça marche sur d’autres… puis, pourquoi pas, la mettre en vente histoire d’exploser mes revenus?

    47 EUR, ce n’est peut-être (sans doute?) pas assez, il faudrait sérieusement réfléchir sur le prix, sur la facilité (ou non) de mettre la méthode en place, …
    … sachant qu’on a rarement rien pour rien.
    Jean-Louis a posté dernièrement Comment prendre la bonne décision ?

  7. Pascal dit :

    Bonjour Matt,

    pour ma part, je ne proposerais pas un système aussi simple car ça ne peut pas fonctionner. Je proposerais plutôt un système qui nécessite de réels efforts et qui fonctionne réellement (démonstration et garantie béton à l’appui)… Et bien sûr le tarif ne serait pas de 47 €. Ceci dit je n’en suis pas encore là car je n’ai pas encore créé de produit pour le moment.

    bonne continuation,

    Pascal

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2017 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.