Acide Ici > Moi, ma vie, mon oeuvre

Moi, ma vie, mon oeuvre

Matt

L'homme, en vrai

Bonjour à tous, et bienvenus sur ce web log. Qu’est-ce donc qu’Acide Ici ? Une longue complainte déchirante masquant sous une plume acerbe et sauvage une blessure déchirante causée par nos contemporains et leur mode de vie ordinaire ? Le lieu d’expression où l’ensemble des aigris 2.0 déversent leur fiel à l’abri d’un anonymat dont le seul but est de masquer au monde leur médiocrité crasse pas même relevée par un maniement élégant de la langue de Molière ?

Que néni(1)(2). Mon but ici est de partager avec vous, et même préférablement de discuter avec vous, de mes visions, projets et envie de vie. On pourrait appeler cela du développement personnel, bien que je ne sois guère fan de ce vocable à la mode, visiblement créé à dessein de désigner un courant bien pensant et politiquement correct dont le propos semble être plus lénifiant que progressiste pour l’humain.

Alors, de quoi s’agit-il ? Déjà, pour commencer, en intitulant cette page « moi, ma vie, mon œuvre », je pense planter le décor : si vous êtes trop con pour accéder à l’humour et au second degré, cassez-vous. Votre vie minable et vos commentaires amers ne m’intéressent pas, allez vous prendre au sérieux autre part, cela vous fera oublier votre vie pathétique. Ayé, ils sont partis ? OK, nous voici donc entre gens de bonne compagnie.

Alors, nous parlions de développement personnel. Qu’est-ce donc ? Je vous en propose une définition personnelle et non nécessairement académique : toutes les démarches qui vous font questionner ce que vous pouvez faire de votre vie sans la calquer nécessairement sur votre voisin, toute réflexion sans a priori sur vos buts et les moyens de les atteindre, bref, tout ce qui vous pousse à mener une vie moins conne.

Pour moi, une vie conne, c’est par exemple faire les études qu’on vous a poussé à faire, puis trouver un bon emploi pour jusqu’à votre retraite, vous marier avec la première personne consentante, acheter votre appartement ou votre maison, faire deux enfants puis attendre la mort en regardant Benjamin Castaldi à 20h30, et tout ceci non pas parce que c’est votre choix mais parce que « c’est comme ça que ça se passe ». Tout le reste, c’est du « développement personnel ».

« Diantre, mais lorsque je prépare un match de curling, que j’apprends le moldoslovistique septentrional, que je rédige un mémoire sur le port du kilt en Irlande au XVIIIème siècle, que j’apprends le macramé ou que je prépare le nouveau record du meilleur cracheur de noyaux d’olives du monde, je fais du développement personnel ? » Oui, mais ce n’est pas directement des techniques propres à ces sujets que je souhaite parler ici(3)… Mais plutôt des envies en question, des buts à atteindre, des moyens de les réaliser, de l’énergie à mobiliser, des choix de vie qui vous permettrait de plus vous accomplis dans vos passions, etc. Des sujets tels que la vie que nous choisissons de mener, les changements de vie (je prévois entre autres d’interviewer des gens ayant effectué un revirement complet dans leur quotidien, stay tuned), l’indépendance financière, gérer un peu notre corps, les relations sociales sont les bienvenus. J’effectuerai aussi quelques tours de piste afin d’examiner le « grand extérieur », c’est à dire la blogosphère, certains livres, quelques concepts courants dans la mouvance « développement personnel », « enrichissement » et autres, que je souhaite revoir à la sauce acide…

Voilà, vous savez où vous êtes. Et comme il est de bon ton de parler un tout petit peu de soi, me voici en quelques mots. La base : docteur en astrophysique et actuellement ingénieur-chercheur en sûreté nucléaire ; musicien ; sportif ; ayant un grand intérêt pour l’indépendance financière (que je projette d’atteindre d’ici une dizaine d’années, sachant que j’ai déjà quelques réussites côté immobilier et finance, et qu’après tout ce blog est une petite entreprise autant qu’un lieu de production d’écrits, poscasts et autres vidéos) ; et quelques autres trucs. Mon histoire : après avoir vécu un pan de vie au cours lequel je me laissais porter par le flot, et durant lequel ni mon absence de projets concrets (je n’avais plus que des rêves), ni ma vie professionnelle, ni ma vie privée, ni mon appartement, ni ma vie sociale, ni même mon corps ne correspondaient à ce que je voulais(4), j’ai, avec une bonne dose d’énergie et de persévérance, redressé le tout (en une grosse année). A présent, la seule limite que je vois à mes accomplissements est mon imagination. J’ai par ailleurs découvert, après avoir été (il y a quelques temps), durant deux ans et demi, modérateur d’un très gros forum, que l’écriture était une activité qui m’était très agréable(5).

Désireux donc d’écrire sur les sujets précédemment cités afin de structurer ma pensée, d’échanger, de m’appuyer même sur ces écrits pour aller rencontrer des gens qui m’intéressent, et pourquoi pas de développer à terme des produits intéressant les gens au sein de cette « petite entreprise », le mise en route de ce blog devient donc une évidence.

Je n’ai donc qu’une chose à écrire(6) :

Viendez, ma bande !



(1) Manquerait plus que ça.

(2) Oui, les notes en bas de page font partie de ma « net-identité »…

(3) Par ailleurs, dans ce cas, certains de vos objectifs pourraient être réexaminés.

(4) Diantre, comme j’ai déconné !

(5) Enfin, je le savais, mais je n’avais pas encore réellement mis en pratique la chose.

(6) Pour ceux qui n’avaient pas encore remarqué que j’étais bavard…

39 commentaires

  1. Piotr dit :

    J’ai eu la sensation d’entendre la diatribe de V dans le film V pour Vendetta lorsqu’il sauve notre jeune héroine ^^ C’est rare d’entendre un si bel usage du français de nos jours, moi-même, essayant de faire du mieux avec les moyens du bord, j’en rougi de honte par comparaison.
    petite remarque « que je projette d’atteindre d’ici un dizaine d’années » petit oubli ;)
    Ne me blâme pas, je suis sur qwerty ^^

    • Deglos dit :

      Sacrément d’accord avec ce qui vient de se dire: cela fait du bien de revoir écrit notre beau langage avec les accents d’un passé « grande classe ». Morbleck ! (ça c’est de ma composition) ça fait du bien! Merci.

  2. Matt dit :

    Merci Piotr !

    Ah, V, quel choc (pas la série avec les extra-terrestres lézards, hein, V for Vendetta). Mais serais-je sauvé comme l’héroïne en question ? Mystère…

    Merci en tout cas pour mon écriture, c’est un plaisir pour un scientifique que d’être apprécié pour d’autres qualités que celles qui ont été initialement « sélectionnées » par la machine sociale. :)

    Au passage, ton blog est plutôt sympa, espérons que nous nous lirons toujours lorsque tu parcourras le monde à la recherche de son bord, au delà duquel toute chose tomberait inexorablement dans les limbes pour l’éternité. En espérant que tu en fasses plutôt le tour…

     

    Juste une chose : « « que je projette d’atteindre d’ici un dizaine d’années » petit oubli » : je n’ai pas compris.

  3. Piotr dit :

    (qwerty)unE dizaine d’années ;)
     
    Merci pour l’appreciation, en esperant que ma plume prenne du galon peu a peu…
    Lorsque je parcourerai le monde, je pense que… je prendrai le temps de lire des articles interessants donc… si tu continues sur cette voie, je ne vois pas pourquoi il faudrait m’arreter. Evidemment, dans la limite de mes possibilites ! ;)

  4. Piotr dit :

    Il va falloir attendre encore un peu pour cela… quoique deux ans passent si vite…
    je me souviens de ma jeunesse, si loin maintenant ^^ (on croirait entendre un papi)
     
    Ma mère m’a toujours dit que le temps « perçu » et le « temps vécu » changent de dimension après le bac…. et c’est vrai, enfin, du moins pour moi…

    • Matt dit :

      Pour ma part, je dirais que c’est en continu que le temps perçu se contracte. Même mon fils, qui n’a pas encore 10 ans, trouve que son année scolaire passe plus vite que la précédente… ;)

      Allez, dépêche-toi de te préparer, c’est presque là !! :)

  5. stephane dit :

    Une présentation effectivement acide mais une pensée me vient : on est toujours le con d’un autre…
    et donc tu as beau vouloir courir, il sera difficile d’y échapper…
     
    Stephane
     

    • Matt dit :

      Certes. Il est donc vain de courir après une vie structurée pour plaire aux autres, comme tu viens de le démontrer.

      Ce qui serait dommage, en revanche, c’est de se rendre compte qu’on est devenu son propre con. Quel bilan désagréable ce serait au soir de sa vie… C’est en ce sens qu’on peut interpréter le concept de rendre de moins en moins conne sa vie. :)

      Merci pour ton commentaire, et bienvenue !

  6. stephane dit :

    avec plaisir,
    la rendre de moins en moins conne sous entend qu’elle le restera toujours … ;)
     
    je préfèrerais lire : de plus en plus intéressante, vivante, positive…
     
    amuse toi bien!

    • Matt dit :

      Tu as raison, la formulation positive est pleine de qualités et d’utilités, je ne saurais trop en recommander l’usage. Il lui manque néanmoins une fonction, que remplit la mienne : celle du coup de pied au cul lorsque ça s’encroûte. Disons que je pense qu’au démarrage, il faut un verbiage un peu violent, puis pour accompagner l’avancement réel, quelque chose de plus positif, voilà. :)

       

      Je vais aller visiter un peu ton blog. :)

  7. chantal dit :

    belle introduction et tout à fait d’accord avec toi,  j’espere arriver a faire comme toi et trouver l »energie de me débarraser de cette routine qui a pris le dessus depuis quelques années.
    en attendant, appréciant ton humour, c’est avec plaisir que je viendrai te lire

    • Matt dit :

      Merci beaucoup !

      Tu t’encroutes dans une routine qui ne te satisfait pas ? Il faudra que tu nous racontes ça. Cela me conforte dans l’idée qu’il faut traiter ici le concept d’objectifs de vie (c’est prévu), car je suis certain que l’aspect interactif avec des lecteurs laissant autant de commentaires de qualité que ceux dont jouit ce blog actuellement ne pourra que faire avancer le schmilblick.

  8. Came dit :

    Bonjour MATT,

    je découvre tout juste ton blog mais sans « le décor planté » comme tu dis, la lecture de tes textes pourrait me sembler tout autre !

    ma question est donc : quels sont tes critères de jugement pour reconnaître une personne à la vie minable ??

    • Matt dit :

      Bonjour Came, et bienvenue ici. :)

      Ah, quoi qu’on examine, on en a le jugement faussé si l’on n’a pas connaissance du contexte d’élaboration de la chose en question. Ça,  c’est universel. :)

      Lorsque je parle de « vie minable », c’est pour rester dans le ton « Acide Ici », un ton qui propose à celles et ceux que ça intéresse un petit espace où on les secoue un peu, à côté de tous les sites où on les brosse dans le sens du poil. Bien entendu, le style « coup de pied au cul » ne convient pas à tout le monde… Pas mal de gens préférant appliquer la stratégie « shoot the messenger ».

      Bref, ces précautions oratoires (enfin, « scripturaires ») pour te dire que lorsque je provoque un peu en parlant de vie minable, ce que je ressens est plus proche du sentiment de gâchis. Qu’est-ce, pour moi, qu’une vie gâchée, que je qualifie ici de minable (après, si ça va aux gens, c’est parfait, on est en pays libre, fort heureusement) ? Une vie dont on ne peut distinguer le début de la fin. Une opportunité de parcourir un chemin librement qui ne s’est soldé que par l’immobilisme. 

      Si au soir de ta vie, ton bilan est « j’ai traité 12 263 dossiers au bureau, me suis fait 50 ans de plateau-télé, me  suis marié avec le voisin/la voisine, avons acheté notre F4 puis notre concession au cimetière, et à présent je vais l’investir », de mon point de vue, l’intérêt d’être né est très faible.

      Voilà pour répondre (un peu tardivement, je m’en excuse,  j’avais manqué ton commentaire) à ta question. :)

      Matt 

  9. zenie dit :

    salut matt, j’ai bien aimé lire ce que tu as écrit et j’adhère!
    De temps en temps on a besoin d’un bon coup de pied au cul pour avancer, c’est vrai !

    Tu ne peux pas m’entendre, mais j’ai applaudi plusieurs fois !

    A bientôt !

    zenie 

    • Matt dit :

      Bonjour Zenie,

      Merci beaucoup pour ce message ! (d’autant que je t’ai légèrement rudoyée sur ton blog, avec la délicatesse qui me caractérise… ;-) )

      Comme je l’écrivais juste au dessus à Came, le « coup de pied au cul » a son utilité… et sa spécificité. J’aurai du mal à obtenir l’adhésion des foules sur ce blog, mais pour celles et ceux qui rentrent dans le jeu, je pense que c’est le moyen d’avoir des échanges bien plus sincères, donc bien plus fructueux ! :)

      A bientôt,

      Matt 

  10. Sylvie dit :

    Salut Matt,
    Je découvre ton site et … je VEUX faire partie de la bande !
    J’adore ta définition du développement personnel et le ton acide de tes billets.
    Du coup me voilà ré-con-ciliée avec les matheux et autres grosses têtes :-)
    A bientôt.
     

  11. Roland dit :

    Et voilà, je me joins à la bande moi aussi. Un peu de jus de citron sur les papilles, ça réveille ^^

  12. Math dit :

    Felicitation,merci et bonne continuation!

  13. Roland dit :

    Hello Matt,
    Avant, le site était tout en noir. Je vois qu’à présent, tu vois la vie en blanc ^^ !
    Bonne continuation !

  14. Solal dit :

    Cette photo de beau gosse quand même, je suis à deux doigts de virer ma cuti moi :)

  15. Neil dit :

    Bonjour Matt,
    Moi aussi je je remet en question les choses qu’on ma appris à faire dans mon enfance, car je me suis rendu compte que si je continuais à être passif, et laisser ma vie ou les autres décider pour moi, ma vie allait être conne aussi.

    J’ai accompli cela en partie grâce à [publicité un tantinet sauvage supprimée]

    Depuis que je suis les cours, exercices, conférences de ce site, ma vie est vraiment en train de changer de mieux en mieux. Bien que je sois déjà heureux et satisfait dans ma vie, j’ai découvert des cours et exercices qui me permettent encore plus de de savoir qui je suis , savoir vraiment ce que je veux , et accomplirdans ma vie.

    Ce site, ou plutôt ce club privé, propose des de nombreux outils de qualité : cours réguliers+exercices forum, conférences, et bientôt vidéos et cours audio.
    Tout ce contenu est très sérieux, car il est conçu par un grand coach personnel (avec une expérience conséquente de plus de 1000 clients réels physiques) et surtout, tout ce qu’il enseigne , il l’a d’abord enseigné et obtenu sur lui même.

    L’abonnement mensuel est de 69 €, (tout est inclus, mon code de recommandation est [code parrainage supprimé])
    Cela ne vous engage à rien de vous y rendre pour y voir les témoignages.
    Même si vous êtes vous même dans le développement personnel , nous avons toujours à apprendre dans notre vie…

    Cordialement,
    Neil, futur bloguer .
    A bientôt

  16. Malika dit :

    Découvrir ton blog à mon réveil fut une agréable surprise. Lire et savourer ta prose une seconde raison pour démarrer la journée du bon pied. Enseignante en pleine mutation dans ma pratique professionnelle, je partage ton énergie du non conformisme et des idées qui animent et font bouger les choses.
    Dans le cadre de l’ Education Nationale, c’est plutôt de l’ordre d’un combat quotidien. Mais il y a souvent deux types d’individus ceux qui osent avancer et défier par leur action ou leur parole ce conformisme et ceux qui se taisent pour subir par faiblesse et individualisme.
    Avec le numérique et les nouveaux comportements que le web suscitent (coopération, échanges, partenariat, création) j’espère que cette idée de développement personnel tel que tu la définis fera son chemin.
    Pour ma part, il me faut encore gagner quelques ipad pour ma classe pour permettre à mes élèves de pétiller d’envie en classe et pourquoi pas s’approprier les compétences pour créer, innover et offrir ainsi une autre image de l’élève du XXI è siècle.
    Au plaisir de te lire et de te suivre.
    @Maloupro

    • Matt dit :

      Bonjour Malika,

      Je suis ravi de t’avoir aidé à te lever du bon pied – surtout de la part de quelqu’un d’aussi peu matinal que moi… ;)

      Ah, l’Éducation Nationale… Depuis le temps que je retiens la chose, je vais bien finir par me fendre d’un billet sur le sujet… Et il ne sera pas nécessairement tendre. Je t’admire de tenter l’anticonformisme dans ce milieu. :)

      Bonne formation de l’élève du XXIème siècle !

      Matt

  17. Nanou dit :

    … il me semble bien que c’est 8, aux dernières nouvelles… (sourire)
    Bonjour Matt… et tous les prochain(e)s lect(rices)eurs…
    Et bien… comment suis-je arrivée ici…? en cherchant autre chose comme souvent ! Mais du ravissement à vous lire, ainsi que de la curiosité, pour enfin me sentir sacrément concernée !!! Tout particulièrement par le (4)…
    Un grand plaisir, tout comme les autres, à lire ces quelques paragraphes formulés clairement et impeccablement, judicieusement ponctués d’humour… J’aime ça…
    Je disais que je me sentais concernée car ce qui semble t’avoir pris « une grosse année », je commence peut-être à le vivre depuis peu.
    Je suis du genre à me laisser porter par les évènements et les rencontres, à laisser les évènements choisir la direction à prendre… et voilà que je viens d’apprendre à dire non, ce qui m’a amenée à commencer à me découvrir, à observer et reconnaître qui je suis vraiment… et je commence à prendre certaines choses en main…
    Bon, pas d’bol, j’ai perdu 10 ans par rapport à toi Matt… je me réveille un peu tard… mais comme dirait le grand sage (il l’était forcément !), mieux vaut tard que jamais !
    Je m’en vais donc faire un petit tour vers les différents liens d' »Acide ici »… :-)
    Au plaisir d’échanger….
    Nanou

    • Matt dit :

      Bonjour Nanou, ravi que la sérendipité t’ait amenée ici ! :)

      Dire non, c’est une étape-clé, bravo. Transformer ses rêves en projets en est une seconde. Je ne sais pas si tu as « perdu » 10 ans, mais ce que je sais, c’est que le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a vingt ans, et que le second meilleur moment, c’est tout de suite (ah, la sagesse chinoise… Ce n’est pas neuf, mais comme ça vient de l’autre côté du globe et que ça a certainement fait le trajet à pied, on n’en profite que maintenant.)

      Repasse nous dire ou tu en es… Et n’hésite pas à commenter les articles qui te passent par la main ! :)

      Au plaisir d’échanger,

      Matt

  18. Isabelle dit :

    Apres avoir lu ce qui précède, je suis vraiment désolée de ne pas etre de la rencontre de jeudi soir. !!
    Je prendrais le temps de surfer sur ton domaine,dans les jours à venir . Ton ton me plait !!
    Bonne rencontre
    Isabelle

    • Matt dit :

      Coucou Isa,

      J’espère que tu seras de la prochaine ! Hormis la co-organisation de rencontres sur devperso, il m’est déjà arrivé (enfin,au moins une fois, mais ça va se renouveler) de proposer des rencontres Acide Ici, note bien… ;)

      En tout cas, merci pour ton sympathique commentaire. J’espère que le reste du site te plaira aussi ! :)

      À bientôt

      Matt

  19. Stefano dit :

    Je viens de recevoir et de lire ton pdf, j’ai bien aimé. Il faut faire l’effort de vivre son aventure personnelle et ce n’est pas simple. C’est bien de recevoir des coups de pied au cul de temps en temps. Je vais suivre ton blog et je t’envoie un msg en privé!

    Stefano

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

Ici, seuls les humains commentent, pas les robots ! Merci de répondre à cette simple question : *

CommentLuv badge

© 2017 Acide Ici. Propulsé par WordPress. Editor Theme by AWESEM.

Retour en haut.